Satellite

Téléscope

Grâce à l’utilisation du carbure de silicium, un matériau aux propriétés exceptionnelles, le télescope transmettra la lumière des galaxies aux instruments avec une incroyable précision !

Une configuration

optimisée de type Korsch

Chercher la signature de l’énergie noire requiert une précision exceptionnelle et nécessite par conséquent d’excellentes performances instrumentales. Pour répondre à de telles exigences, le choix de configuration du télescope s’est porté sur un type Korsch, du nom de son inventeur Diestrich Korsch. Avec une configuration incluant 3 miroirs astigmates, le télescope va transmettre la lumière visible et proche infrarouge vers les instruments tout en s’abstenant de multiples déformations optiques qui auraient été générés par l’utilisation de miroirs sphériques ou paraboliques. L’avantage d’une configuration à plusieurs miroirs réside dans le fait qu’il est possible d’agir sur de plus nombreux paramètres (courbure des miroirs, distances entre chacun d’eux etc.) et ainsi maîtriser les déformations d’image générées par l’astigmatie.

Le miroir principal ou primaire (M1) est une pièce monobloc en carbure de silicium de 1.25m de diamètre. Sa surface va collecter la lumière avant de la transmettre vers le miroir secondaire (M2). Ce dernier est muni de petits mécanismes servant à corriger les déformations optiques dues aux vibrations lors du lancement et aux contractions thermo-élastiques de l’ensemble du télescope. Ce deuxième miroir transfèrera alors la lumière au dernier miroir (M3) qui renverra la lumière sur le plan focal de l’instrument NISP.

Le challenge

Séparer
le faiseau lumineux

Une grande difficulté est d’assurer la séparation du faisceau lumineux afin qu’une partie soit transmise vers chacun des instruments. Pour surmonter cette contrainte, un dispositif ingénieux a été élaboré faisant appel à une série de filtres et à une dichroïque. Cette dernière a pour capacité de transmettre et réfléchir la lumière en fonction de sa longueur d’onde. Ainsi, elle va pouvoir transmettre la lumière infrarouge vers le spectrophotomètre infrarouge (NISP) et réfléchir la lumière visible vers l’imageur VIS.

Par le design optique, la qualité de polissage des optiques mais aussi grâce aux propriétés du carbure de silicium, le télescope offre une excellente qualité d’image, en respect des critères très exigeants et primordiaux pour comprendre la nature de l’accélération de l’expansion de l’Univers.

Un design
thermique robuste

Pour des performances
exceptionnelles

télescope © Courtesy Airbus Defense Space

Pour atteindre une stabilité thermo-mécanique exceptionnelle, les miroirs ainsi qu’une grande partie de la structure sont conçus en carbure de silicium, un matériau offrant une grande robustesse ainsi qu’une bonne conduction thermique. En effet, cette céramique très solide, en plus de résister aux énormes contraintes du décollage, ne se dilate quasiment pas malgré de grands écarts de température subit entre son départ à température ambiante sur Terre et les températures cryogéniques en opération.

Par le design optique, la qualité de polissage des optiques mais aussi grâce aux excellentes performances offertes par le carbure de silicium, le télescope offre une qualité d’image de tout premier ordre, en respect des critères très exigeants attendus par la communauté scientifique pour révéler la nature de l’accélération de l’expansion de l’Univers.

Aibus Defense et Space assure la construction et la livraison à Thales Alenia Space du télescope et du module de charge utile.